Bureau d'études - Effluents viticoles

 

L'exploitation viticole, doit, comme tout autre secteur, limiter l'impact environnemental relatif à ses rejets. Il est impératif, d'éviter toute pollution qui risquerait de perturber l'équilibre biologique de l'environnement.

 

On distingue 3 types d'éffluents à l'exploitation viticoles

  1. Les effluents sanitaires (ou domestiques) : issu de l'activité humaine, accueil du public et du personnel.
  2. Les effluents vinicoles : issu de l'exploitation de la cave et des chais.
  3. Les effluents phytosaniaires : issu du lavage et du stockage des produits agricoles de traitement de la vigne.

 

Nous réalisons les études et dossiers relatifs à l'exploitation des effluents viticoles

  • Etude de cas et mise en place des strategies d'épurations
  • Selection des systèmes adaptés à l'exploitation pour les 3 types d'effluents.
  • Dimensionnement des filières.
  • Dossier ICPE.
  • Confection du dossier administratif et cahier des charges permettant la réalisation des systèmes.

 

Les exploitation concernées

La réglementation s'applique selon la capacité de production

- < 500 hl : loi sur l'eau, code rural et réglement sanitaire départemental.

- de 500 à 20 000 hl : dossier ICPE soumis à déclaration (Arrêté du 15 mars 1999).

- > 20 000 hl : dossier ICPE soumis à autorisation (Arrêté du 3 mai 2000).

Il est également à noter que les eploitants viticulteurs n'ayant pas de cave ou ne vignifiant pas leur raisin sur place (coopérative, négoce à un domaine ...) doivent prendre les dipositions necessaires quant aux effluents sanitaires et phytosaniaires.